Archives de Tag: Bangalore

Toi aussi devient officiellement un organisateur d’After PartiX

Forcé de se cacher tel de joyeux révolutionnaires imbibés. La jeunesse « dorée » Bangalori, organise ses « Secrets Parties ». Souvent imprévues, souvent sauvages, ces soirées pour la plupart ne se finissent pas comme elles le devraient.

La scène prend place à la sortie d’un bar, aux alentours de 11h30. Comme souvent la foule est enthousiaste. Ce soir, personne n’ira se coucher. Pas même Monsieur C. (tu l’as pas volé celle là!). Les groupes se forment, ils leur faut un lieu. Vite, une décision doit être prise. Encore mieux ils se sont mis d’accord la veille et se retrouveront directement sur place.

Quand l’information se diffuse, il est déjà trop tard. Les gens sonnent, entrent, pour la plupart inconnus. Le bataillon est en marche. La musique monte, puis baisse, peu importe, les discussions savent prendre le relai.

La sonnette retentie, la Police entre maintenant dans la partie. Le ton monte. La collecte s’organise. La roupie comme seule issue. Ils s’en vont. Mais repasseront…bien sûr.

Le lendemain, la tête pas tout à fait dans le bon sens une autre prise de tête t’attends, toi qui fait maintenant partie de cette satané sectes des fêtards Bangaloris. Le « Chief Security Officer » de ta résidence en a assez de voir ta tête d’arraché le dimanche matin, et les menaces vont bon train.

Party Smart - Himalaya

Alors si comme moi tu en as assez des lendemains de fête difficiles, toi aussi devient officiellement un organisateur d’After PartiX. Bien dans sa tête, bien dans son corps. Court au plus vite chez ton magasin Himalaya préféré et achète, Party Smart.

Pour des Afters PartiX bien réfléchiX!

Pas dit que ça arrange tes relations de voisinage, mais au moins t’auras pas la tête dans le cul. Attends c’est médicalement prouvé!

Venga venga Himalaya!

JGui

Bookmark and Share

Publicités

Un phénomène étrange

Depuis le début de la semaine, ce qui fut le gros point positif de ma vie à Bangalore est en train de tendre vers l’inacceptable, voir insoutenable.

Il pleut!

Oui tu as bien entendu et il n’avait pas plu depuis des mois, soit la fin de la mousson. Bientôt 10 mois que je déambule dans ce bordel vêtu d’une simple chemise, parfois, même souvent, remplacé par un T-Shirt.

Oublié la laine, oublié le chauffage, ici on mange de l’air conditionné et ça nous plait!

Promis j’arrête la provocation. Mais franchement c’est tellement bon!

Au fait la piscine est de nouveau en service…non allez j’arrête!

Un bon weekend à tous.

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Family Tour 7: Bangalore, Shiva ou Shiva pas?

Quel petit coquin tu fais. Alors c’est comme ça qu’il faut te prendre. Une photo de Deepika et c’est le trafic de mon blog qui a explosé hier. Il y a des basiques qui fonctionnent à ce que je vois…Je ne te félicite pas cher lecteur!

On ne peut pas dire que le retour m’ait vraiment réconcilié avec la route. De jour on peut vraiment apprécier le paysage, par contre pour la santé cardiaque il vaut mieux ne rien voir de ce qu’il se passe sur le champ de bataille.

De retour à Bangalore je me suis dit que mes parents ne pouvaient partir d’Inde sans avoir vu un temple Hindou dans ce qu’il a de plus moderne. Or de question de remettre les pieds au Bull Temple, mais direction Shiva Temple sur Old Airport Road.

Le temple avec plein d’animations dedans.

Le temple où tu répètes « Om Nama Shivaya » 79 fois en lançant des pièces dans des sauts en cuivre sans savoir à quoi ça sert.

Le temple où tu fais un voeu en accrochant un papier sur un arbre qui lui n’a rien demandé.

Le temple où tu traverses la chaine himalayenne en faisant attention de pas attraper froid parce qu’il fait froid dans un congélateur géant.

Le temple où tu verses du lait sur un phallus en pierre avec un Monsieur qui rigole pas si tu en mets à côté.

Le temple où comme à Rome tu lances une pièce de dos dans un bac d’eau sauf qu’ici c’est pas pour y revenir (fait trois fois que j’y vais en 1 an) mais bien pour que des miracles arrivent dans ta vie. 

Le temple où tu vois des roches bouger derrière des vitres.

Le temple où tu danses joyeusement autour d’un bucher.

Le temple où tu fais le tour de la terre en même pas 3 minutes. C’est fou ça!

Pas pour rien si le temple fut choisi pour l’émission Pékin Express la saison dernière! Ici on vend du rêve et pas n’importe quel rêve mais bien le rêve Hindou!

Venga venga Shivaya!

JGui

Bookmark and Share

Family Tour 5: Venga Bangalore

Depuis le temps que je vous raconte mes aventures à B’lore. Il était grand temps de vérifier ce que l’on dit sur cette ville si mystérieuse. Ouhhh.

C’est donc au petit matin et toujours en vie que nous avons débarqué à Bangalore. Les rickshaws drivers étaient bien sûr là pour nous accueillir. Alors autant depuis le début je me suis laissé porter par les vacances autant maintenant je joue à domicile et il va pas falloir commencer à jouer avec mes , »nerfs » (Tu vois Y. je fais même des variantes!). Les prix proposés sont donc oubliés et nous attrapons un rickshaw à la volé.

Rickshaw arrêté, rickshaw à oublier!

M&D découvre le complexe et l’appartement pendant que mes colocs sont encore endormis sur les bords de mer de Goa. Après tout ce ramdam, un petit brunch à UB City s’impose. Direction le café noir! Un vrai café, et un vrai sandwich. Mais avant tout le calme d’une terrasse au soleil…

La suite de la journée se passe à déambuler dans les rues de Commercial Street à la recherche de petits cadeaux pour la famille. C’est fou tout ce que l’on peut trouver dans ces rues. En passant, j’achète enfin une statue de Buddha repéré 1 mois plus tôt lors de mes achats de cadeaux de Noël. Fort de plusieurs mois de négociation avec « Papi-Négo », j’arrive enfin à un prix correct. Ne jamais se presser. Elle est maintenant mienne!

Il est déjà tard, demain journée visites et bus direction Pondicherry le soir. Toujours pas fâché avec l’aventure!

Venga venga Pondi!

JGui

Bookmark and Share

Welcome back to Fabulous Bangalore

Toi aussi tu as versé ta petite larme en rentrant à Bangalore après les fêtes. Enfin, franchement, ressaisis toi car  je ne comprend pas ta réaction.

Si tu fais partie de ces rares personnes à ne pas avoir lâché de larmichettes (les yeux mouillés, ça compte), je ne vois que cinq options, soit:

  1. Tu n’as vraiment aucun cœur. Entre nous ça ne m’étonne qu’à moitié!
  2. Tu ne manges que du veg (dédicace à la diaspora Aveyronaise) et les fêtes n’ont donc aucun sens pour toi, si ce n’est récupérer des étrennes (en bon Aveyronnais que tu es!).
  3. Tu as une malformation des glandes lacrymales qui fait d’ailleurs que ton ex copine t’a largué (cf n°1).
  4. Tu habites à moins de 5 min de ton bureau. Ce qui explique pourquoi tu y arrives toujours en retard!
  5. Tu es né dans un pot d’échappement. Expliquant ainsi ta capacité d’apnée proche du zéro absolu.

Tu l’auras compris cher lecteur, le retour à la jungle est difficile parce que pour faire le cirque à la maison avant la reprise il y a du monde Par contre lorsqu’il s’agit de remonter sur sa moto, ou négocier son rickshaw, là soudainement il n’y a plus personne.

B'lore Street

Car ne me dit pas que tu n’as pas remarqué que tout Bangalore avait reçu une voiture pour Noël. Enfin, personnellement je ne vois pas d’autres explications.

La circulation est dense et deux semaines de non pratique c’est un peu comme après une longue période d’abstinence. On ne sait plus trop comment éviter l’accident. Rassure toi, « JE » l’ai évité! Une bonne trace de frein laissé sur Old Airport Road et un évitement digne des plus grands acteurs bollywoodiens. A la seule différence que comme Jackie Chan, je fais moi même ma cascade (dédicace à Akhenaton et sa bande)!

Rickshaw in B'lore

Les mots de tête de fin de journée m’ont d’ailleurs fait penser (oui les mots de tête entrainent la capilotraction), qu’on devrait placarder une photo de poumons de motocycliste Bangalori sur le réservoir de chaque moto vendu ici. Sous-titrés d’un:

L’abus de gaz d’échappement est nocif pour la santé.

Histoire de nous prévenir avant des risques encourus. A deux heures d’inhalation par jour, je propose d’en être le modèle. Mes ex-petites copines m’ont toujours dit que j’avais de beaux poumons!

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Quatre jours pour convaincre

Tu en as surement entendu parler ces derniers jours. Notre président est passé par ici. Objectif, montrer que la France s’intéresse au sous-continent. Et réciproquement que l’Inde doit s’intéresser à la France.

Après David (et non pas James) Cameron, Barack Obama, bientôt Medvedev et Hu Jintao, nous aussi on veut croquer les 9% de croissance annuelle! La première visite de quelques heures en 2008 avait laissé un goût d’inachevé. Cette fois-ci les petits plats ont été mis dans les grands avec pas moins de 7 ministres  dont Alain Juppé (finalement resté à Paris) et Christine Lagarde, ainsi qu’une délégation de près de soixante-dix chefs d’entreprise présente.

Première étape Bangalore, Agra puis Delhi et enfin Mumbai, dans le but de signer des « projets d’accord », notamment dans les domaines de la défense, et du nucléaire.

Taj Mahal

La presse locale s’en est d’ailleurs donnée à cœur joie et comme prévu Madame intéresse beaucoup plus que Monsieur.

Sunday Times : La classe de Carla laisse Bangalore sans voix

Mail Today: La romance de l’Inde et de Carla

Résultat des accords signés pour près de 15 Milliards d’€uros. Deux réacteurs EPR d’Areva, quelques contrats de maintenance sur la flotte Indienne de Mirage 2000, du codéveloppement dans le domaine de la défense, enfin quelques Airbus en Leasing.  Pas mal!

Sur l’horizon 2012 la France de son côté devrait investir près de 10 milliards d’€uros en Inde. Pas mal!

Hier une petite réception donnée par le couple présidentiel en l’honneur de la communauté Française était donnée par le couple présidentiel. Dommage on aurait pu comparer le avec/sans le président et le Bangalore/Delhi en terme de réception.

La visite s’achève aujourd’hui à Mumbai par un hommage aux victimes des attentats de Bombay.

Sarkozy et Manmohan Singh

L’anecdote ultime de cette visite restera tout de même la requête présidentielle de dernière minute auprès de la sécurité locale de dégoter des gardes du corps de petite taille. J’imagine la tête des mecs trouvés en dernière minute…la blague!

Alors convaincu(e)?

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Si l’on rêvait un peu

Il parait que l’Inde bouge que l’Inde est sur la pente ascendante. Je veux bien le croire, les preuves sont plus que flagrantes. L’ordre est en marche mais le chemin est long.

UB City

Il y a de cela 3 semaines un petit mail de TF1 adressé aux quelques expats Bangaloris. On recherche activement  un Français si possible ingénieur informaticien travaillant dans une de ces entreprises ultras modernes de Bangalore. C’est pas cela qui manque!

Pas la peine d’appeler car je ne possède personnellement  aucun des critères requis. Quoi qu’il en soit la mafia Aveyronaise de Bangalore se renseigne curieusement sur ce que l’on veut présenter. Apparemment, l’équipe de tournage veut clairement du Bling Bling. Du L.A arrosé à la sauce curry!

Car comme le dit le premier commentaire du reportage, Bangalore c’est un peu la Californie Indienne.

Résultat du reportage quelques plans de UB City, Infosys, travelling sur un joli bâtiment et TF1 continue de vendre du rêve.  Suite au reportage on attends maintenant plus de 1500 expatriés pour l’année prochaine. Never trust Harry!

Venga venga et Watch the fuck!

JGui

Bookmark and Share