Archives de Catégorie: Agra

Family Tour 2: Agra

5h15 le réveil sonne. C’est pas aujourd’hui que l’on va rattraper les heures de sommeil perdues. Quoi qu’il en soit pas de temps à perdre, un train nous attends.

Gare de New Delhi

A peine 5 minutes de la gare, nous débarquons dans le hall où rapidement un dizaine de personnes essaient de nous distraire de notre objectif en essayant de nous convaincre que nos tickets ne sont pas valides. Bla bla bla… N’oublie jamais que dans cette situation, rare sont les Indiens, souvent « opportunistes » qui t’aideront pour le plaisir comme le dirait mon viel ami Herbert Leonard. Et seul le « Railway Station in charge » peut te renseigner!

Train AC Chair

6h15 le train arrive en gare c’est parti pour 5 bonnes heures de trajet. L’ambiance est cosy à bord du Bhopal Shatabdi Express. Le service à bord ferait pâlir la SNCF tout entière, Times of India du jour, petit thé, s’en suit le petit déjeuner à base de Vada. Ici pas de défilé de « Tchai Wallah » comprendre « Tchai in charge » déambulant dans le train en s’écriant « Tchai, Tchai, Tchai! » Non ici le calme et l’oisiveté sont de rigueur. Parfait, parce que c’est tout ce dont nous avons besoin.

Enfin à Agra, le brouillard du mois de Décembre est là pour nous accueillir. C’est pas aujourd’hui que nous ferons de belles photos! Un comptoir de Rickshaw prépayé est également présent au moins on gardera de l’énergie pour autre chose que la traditionnelle négociation. Au moment de partir une « créature » (désolé je ne trouve rien d’autre) se rapproche à bord de son rickshaw me lançant avant de disparaitre:

La créature

Hello, I’m hot and single!

Mouais…

Le check-in de l’hôtel effectué, nous voilà en route à bord de notre Agra Tour sponsorisé par Monsieur Rickshaw. Au programme Baby Taj, petite photo de l’autre côté de la rivière Yamuna, Agra Fort, puis le bien nommé Taj Mahal.

Qui s’avère un programme risqué en haute saison car avec ses conseils à la noix « Mr Bon plan » a bien failli nous faire raté le Taj Mahal.

Leçon numéro un. Toujours faire le Taj en preums, sinon tu vas te retrouver devant une queue gigantesque à quelques heures de la fermeture du site, à être obligé de faire appel à de joyeux filous qui te feront rentrer en douce pour quelques roupies (500Rs).

Taj Mahal

Malgré la nuit qui tombe le Taj est toujours aussi impressionnant.

Aucun éclairage du Taj la nuit tombée. Entre parenthèse on se demande où vont les 750 Rs de prix d’entrée contre les 100 Rs pour les citoyens Indiens. Au nombre d’entrée brassées, surement dans la poche du « Site in Charge ».

La nuit tombée, à l’hôtel, je rencontre Michelle et Paul, couple d’Australo-Gallois, qui m’informe d’une grève sévissant dans le Rajasthan et rendant impossible l’accès à Jaipur par voie ferroviaire. Mieux les « rebelles » bloquent l’autoroute. C’est alors que le « Puzzlé » (dédicace à Gad Elmaleh) se forme dans ma tête, puisque « Mr Bon Plans » m’avait gentiment proposé un chauffeur prétextant également cette même  grève. Pour être honnête je ne l’avais pas cru. Comme quoi on ne le dira jamais assez mais le Rickshaw est ta meilleure source d’information. La dernière fois son homologue de Bangalore m’a même proposé des filles pour 5000 Rs, « Full night Sir! ». Quand je te le dis…

Quoi qu’il en soit à situation désespérée, mesure désespérée. Rappelant « Mr Bon Plan » nous trouvons un chauffeur nous proposant de passer par une autre route, le tout pour 8000 Rs. Cher mais pas vraiment le choix. Nous devrions mettre 8h au lieu des 6h. Michelle et Paul partageront le trajet avec nous...

Le rendez-vous est pris à 7h demain!

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Publicités

Agra(dable)

Praba quitte la société pour de nouvelles aventures (le turnover dans les entreprises Indiennes est un problème récurent). Avant son départ il souhaite faire découvrir le Taj Mahal et Jaipur à sa famille. L’occasion est trop belle et puis nous devons de toute façon retourner à Jaipur (cf. Jaipur de perdre patience). On est pas à 200km près…

 

Départ de Noida

Dimanche réveil plus que matinal pour un départ initialement prévu à 4h du matin. Mais ne soit pas naïf cher lecteur, l’Inde t’apprends à bannir le mot prévu de ton vocabulaire. C’est donc à 7h que nous avons pris la route direction Agra. Le programme de la journée consistait à visiter le temple qui a vu naitre Lord Khrishna à Mathura dans un premier temps puis dans un deuxième se diriger vers l’une des 7 Merveilles du Monde moderne. Le Taj Mahal.

Temple

La première étape à Mathura fut très rapide. Dommage car j’aurais bien aimé voir mes premiers Ghats. Escaliers animés menant à une rivière où les Hindous s’adonnent à quelques prières, ablutions,  et lancés de fleurs plus belles les une que les autres. Le temps nous est compté, nous entrons dans le lieu de pèlerinage. Encore une fois les deux principaux temples sont fermés. Décidément. Nous nous rabattons sur le parcours dans une grotte artificielle représentant une sorte de voyage spirituel dans lequel sont représentées nombre de scènettes sur la vie de Krishna. Appareil photo interdit. Il est maintenant temps pour nous de quitter la ville direction Agra.

Camel

Une heure plus tard nous voilà sur le site du Taj Mahal. Une carriole conduite par un chameau emmène la joyeuse troupe vers l’entrée du site. Il est 15 heure, et il n’y a pas énormément de monde. Enfin par rapport au standard Indien bien sûr. On est quand même à deux pas de l’un des plus célèbre site touristique du monde. Et on va quand même pas se plaindre de n’attendre que une demi heure pour entrer.

Comment décrire le Taj?

Construit en marbre blanc, le Taj est avant tout une preuve d’amour.  Celui d’un empereur Shan Jahan à sa femme Mumtaz Mahal morte en mettant au monde leur 14ème enfant. Le Taj Mahal est donc un tombeau, et le plus magique des mausolées. Une fois longé l’allée d’arcade en grès rouge, sur votre gauche se dresse une porte dans laquelle se dessine le mausolée.  Celui-ci parait d’abord fidèle à son image mais encore bien lointain.

A  mesure qu’on s’en approche il prend de l’épaisseur et délivre enfin ses détails, incrustation de pierres précieuses et sculptures en relief.

Bien qu’initialement prévu pour abriter l’unique tombe de sa chère et tendre épouse. L’empereur y repose également aujourd’hui. En effet le génial empereur comme pour compléter son œuvre et se rapprocher de sa dulcinée avait commencé, pour lui-même, la construction d’une réplique du Taj en marbre noir.

Mais son fils Aurangzeb ne l’entendait pas de cette oreille. Il tua ses trois frères (dont les noms me sont inconnus ;-)) et emprisonna son propre père dans le fort rouge d’Agra après lui avoir arraché le pouvoir. Emprisonné, l’empereur déchu (ou déçu, c’est comme vous voulez)  ne pourra mener à bien son projet, et passera ses dernières années à contempler par-delà la rivière Yamuna, le Taj Mahal où repose sa bien-aimée.

C’est beau, c’est kitch, bienvenu en Inde cher lecteur!

A sa mort, le fils jugeant inutile de faire continuer les travaux du mausolée noir, fit mettre son père aux côtés de son épouse dans le mausolée blanc.

Photos disponibles dans la section « WATCH THE FUCK »

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share