Archives de Catégorie: Toi aussi deviens officiellement

Toi aussi devient officiellement CricketiX

Quoi de mieux en l’honneur de ce 100ème article que d’aborder l’un des sujets les plus brulant du monde Indien. OK, bien loin derrière le mariage mais tout de même dans toutes les conversations.

Pour toi le Cricket est un sport aux règles obscures et vu que seulement 2 personnes le pratique en France et tu ne vois vraiment pas l’intérêt de continuer à lire cet article. Fait donc comme bon te semble mais pour la curiosité tu repasseras.

Cricket

Au contraire, si tu veux en savoir plus afin de décrypter ce jeu si particulier, capable de rendre fou plus d’un milliard de moustachus, alors tu as frappé à la bonne porte. Et puis c’est quand même la coupe du monde de cricket en ce moment. Tu ne souhaiterai quand même pas que tes collègues de la cantoche se foutent de toi parce que le mot « Wicket » ne signifie pas grand chose pour toi!

Comme nombre de sports, le Cricket est apparu en Angleterre, et ceci bien avant le football. Donc tu peux arrêter ton air condescendant de suite. Sport de batte souvent comparé au Baseball aussi appelé « Cricket for Dummies« , il oppose deux équipes de 11 joueurs répartis sur un grand terrain ovale au centre duquel se trouve le « Pitch » d’environ 20 mètre de long.

Terrain de Cricket

De chaque côté du Pitch se trouve 3 petits bâtons de bois également appelés « Wickets » et liés entre eux par un témoin. Dans la version courte du cricket (certaines versions pouvant durer plusieurs jours), il y a deux phases où chacune des équipes attaque en essayant de marquer des points ou « Runs » pendant que l’autre défend en essayant de sortir tous les batteurs de l’équipe adverse l’empêchant ainsi de marquer ses points.

Pitch

Mais alors comment marque-t-on des Runs?

Patience, j’allais y venir.  Pour faire simple, deux batteurs de l’équipe attaquante sont postés en même temps sur le « Pitch« , un devant chaque « Wicket« . Le but pour eux est d’envoyer la balle le plus loin possible ce qui leur permet d’échanger de position et ainsi marquer leur point(s). Il est possible même si très difficile d’échanger plusieurs fois de position sur un même lancer et ainsi marquer plus de « Runs« . Voilà pourquoi le batteur s’empresse de courir vers l’autre « Wicket » lorsque sa balle est frappée.

Il est aussi possible de marquer plus de « Runs »  en envoyant la balle hors de ses limites, appelées « Boundaries« . Décompte des points:

  • 1 Run par échange de position
  • 4 Runs pour une balle allant au delà des « Boundaries » avec rebond(s)
  • 6 Runs pour une balle allant au delà des « Boundaries » sans toucher le sol

Run out

Pour l’équipe qui défend l’objectif est tout autre. Il s’agit pour elle d’éliminer les batteurs adverses le plus rapidement possible et les empêcher de marquer des « Runs« . Il existe alors plusieurs façon d’éliminer un batteur:

  • Détruire le « Wicket » lors d’un lancer (généralement avec rebond mais pas obligatoire)
  • Attraper la balle frappée au vol
  • Une partie du corps du batteur intercepte la balle se dirigeant vers le « Wicket« . Appelé « Leg before Wicket« 
  • Détruire un des deux « Wickets » avant qu’un « Run » ne soit marqué. Appelé « Run out » (cf image ci-dessus)

Lorsque dix batteurs ont été éliminés ou que le nombre maximal de lancers a été atteint, la manche prend fin.

Bien plus qu’un sport en Inde, il se pratique par tous, à toute heure, et n’importe où. Les Pakistan-Inde ressemblant à nos France-Angleterre du Rugby, voire un bon « Classico » pour nos amis Footeux. Quoi qu’il en soit, il est toujours surprenant de voir tous ces gamins jouant dans la rue avec pour « Wicket » une simple chaise en plastique et  rêvant de devenir le nouveau Sachin Tendulkar.

Little Master - Sachin Tendulkar

Un peu le Zidane Indien, véritable icône du Cricket moderne, et considéré comme l’un des tous meilleurs batteurs de l’histoire. Réussissant en 2010 le record de 200 Runs dans une compétition  One Day International.

Grâce à ton serviteur préféré, tu disposes maintenant de toutes les bases pour assurer devant la coupe du monde de Cricket. Ne me remercie pas…

Bleed Blue

Alors maintenant cours vite dans ton magasin Nike préféré achète toi le maillot de l’équipe Indienne, réveille le CricketiX qui sommeille en toi et « Bleed Blue« !

Venga venga Incredible India!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi devient officiellement un organisateur d’After PartiX

Forcé de se cacher tel de joyeux révolutionnaires imbibés. La jeunesse « dorée » Bangalori, organise ses « Secrets Parties ». Souvent imprévues, souvent sauvages, ces soirées pour la plupart ne se finissent pas comme elles le devraient.

La scène prend place à la sortie d’un bar, aux alentours de 11h30. Comme souvent la foule est enthousiaste. Ce soir, personne n’ira se coucher. Pas même Monsieur C. (tu l’as pas volé celle là!). Les groupes se forment, ils leur faut un lieu. Vite, une décision doit être prise. Encore mieux ils se sont mis d’accord la veille et se retrouveront directement sur place.

Quand l’information se diffuse, il est déjà trop tard. Les gens sonnent, entrent, pour la plupart inconnus. Le bataillon est en marche. La musique monte, puis baisse, peu importe, les discussions savent prendre le relai.

La sonnette retentie, la Police entre maintenant dans la partie. Le ton monte. La collecte s’organise. La roupie comme seule issue. Ils s’en vont. Mais repasseront…bien sûr.

Le lendemain, la tête pas tout à fait dans le bon sens une autre prise de tête t’attends, toi qui fait maintenant partie de cette satané sectes des fêtards Bangaloris. Le « Chief Security Officer » de ta résidence en a assez de voir ta tête d’arraché le dimanche matin, et les menaces vont bon train.

Party Smart - Himalaya

Alors si comme moi tu en as assez des lendemains de fête difficiles, toi aussi devient officiellement un organisateur d’After PartiX. Bien dans sa tête, bien dans son corps. Court au plus vite chez ton magasin Himalaya préféré et achète, Party Smart.

Pour des Afters PartiX bien réfléchiX!

Pas dit que ça arrange tes relations de voisinage, mais au moins t’auras pas la tête dans le cul. Attends c’est médicalement prouvé!

Venga venga Himalaya!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi deviens officiellement un DébrouilliX

Aujourd’hui Venga Bangalore vous offre l’occasion de devenir enfin un débrouilliX. C’est vrai que je t’observe depuis des mois et je te trouve pas trop fut fut…mais ne le prends pas mal.

Car toi aussi tu en as marre de claquer la moitié de ton salaire local dans les rickshaws. Subir les humeurs de cette mafia à trois roues ne te fais plus rigoler. Alors Venga Bangalore a expérimenté pour toi un site révolutionnaire qui te permettra de comprendre enfin le réseau Bangalori de Bus. Oui oui rien que cela.

http://www.yulopindia.com/bmtc//index.php/bus/redirect_to_route_search

En route petit papillon et vole maintenant de tes propres ailes!

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi deviens officiellement un Two Wheelix

Le code de la route, ici, c’est pas compliqué mais il convient tout de même de connaitre les quelques petites astuces nécessaires à ta survie.

Premièrement rouler à gauche. Oui cela parait stupide de le préciser mais ce n’est pas si simple au début. Combien d’années de formatage à rouler à droite?

Deuxièmement, si comme moi tu as l’habitude de pratiquer le ski, tu pourras assez facilement faire l’analogie Piste de ski/Route. Non toujours pas? C’est pourtant simple. Le skieur aval (en bas de la pente) a toujours la priorité sur le skieur amont (haut de la pente) simplement parce qu’on a pas encore inventé les rétroviseurs pour bonnets.  Que tu es sot? Et bien ici c’est la même chose, excepté que le rétroviseur existe bien. Mais tu comprendras aisément qu’il serve plus à se recoiffer qu’à regarder ce qui se passe derrière.

Sur la route du boulot

Si tu as le QI d’une huitre, et tu n’as toujours pas compris, tout ceci signifie que le véhicule devant toi sera toujours prioritaire et il faut donc être prêt à l’éviter à tout moment.

Tu sauras également garder ton calme et ton équilibre lorsque tu te trouveras coincé entre un Bus et un Camion. Serres les fesses et n’oublies surtout pas de signaler ta présence en te servant de ton pouce gauche. Le klaxon n’est jamais de trop tu l’auras bien compris! D’ailleurs si possible toujours doubler un bus par la gauche. Mais pourquoi donc me diras-tu. Le bon sens voudrais que l’on double par la droite puisque l’on roule à gauche. Et bien il y a une raison plausible à cela, figures toi.

Tout simplement car le pot d’échappement se trouve à la droite des bus. Alors si tu ne veux pas mourir d’apnée ou d’intoxication tu as intérêt à suivre ce conseil.

Ah oui j’oubliais: Don’t forget to « Wear an helmet and be safe » and « Follow lane discipline ». Si c’est pas une blague ça!

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi deviens officiellement un Guix

Si tout comme Florian tu t’embêtes sévère dans ton bus, métro ou tout simplement dans les embouteillages. Alors tout comme lui devient officiellement un Guix (Geeks) et suis Venga Bangalore sur ton smartphone! Que tu sois dans les hauteurs de Genêve ou au fin fond du métro Parisien, retrouves toutes les fonctionalités de la version web sur ton mobile. Alors n’hésites pas à laisser des commentaires.

A portée de main

Pour cela utilises l’adresse spécialement concu pour ça: m.vengabangalore.wordpress.com, ajoutes la à tes favoris et ne quittes jamais ton fidèle serviteur qui est maintenant à portée de ta poche.

Florian: Depuis que j’ai découvert Venga Bangalore pour smartphone j’ai acheté un deuxième iPhone!

Florian et ses iPhones!

Alors vous attendez quoi?

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi deviens officiellement un Patriotix!

Depuis maintenant une semaine et mon passage au consulat de France (à l’Alliance Française en attendant la fin des travaux) à Bangalore, je suis maintenant officiellement enregistré comme citoyen français résidant à l’étranger.

Faire partie de la communauté des 1 Million 470 Milles Français résidants hors de France, et des quelques 500 Français à Bangalore, ne m’emplit pas forcement d’une joie incommensurable mais tout de même, le coq qui est en moi est assez  fier d’être Français. Ce qui peut paraître comme banal lorsqu’on est au pays devient une fierté loin de ses racines. Je souligne que l’épisode « coupe du monde » ne m’a pas aidé dans la promotion de notre chère patrie en Inde, qui n’est pourtant pas une nation de football.

Mais s’enregistrer au registre c’est bien plus que faire partie d’une « grande » famille d’expat’. C’est aussi participer à notre grande fête nationale le tout dans l’un des plus beau palace de Bangalore le Leela Palace. Au programme vin et champagne, et surement des bons produits bien de chez nous.

Les soirées de l'ambassadeur

Le 14 Juillet on est pas fâché avec les plaisirs culinaires!

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

Toi aussi deviens officiellement un Gandhix

Au lieu de t’affaler tristement devant ta télé en ces temps de coupe du monde, essaie de lutter le temps d’un billet. Lutter pour ne pas redevenir le Footix que tu as été en 98 (oui ne soit pas de mauvaise foi)  et tout comme moi devient officiellement un Gandhix.

L’idée ici est de comprendre Monsieur Gandhi, sa vie, son combat. Pour cela rends toi au National Gandhi Museum à Delhi. Au passage révoltes-toi de voir que ton chauffeur ne sait pas où se trouve le Musée du « Père de la nation » indienne. Ce serait un peu comme s’apercevoir qu’un Toulousain ne sais pas où se trouve la place St Pierre, euh non du Capitole, restons sérieux quand même.

Entres ensuite au cœur du musée et abreuves ton âme de la richesse de ce musée. Vous avez dit trop riche? Oui car il reste sacrément difficile à suivre tant l’information est dense, je comprends les gens qui le visite en une heure car il en faudrait dix de plus. Pour les Indiens cela consiste à se recueillir 20 secondes sur la tombe de Gandhi à l’endroit même où il a été assassiné.

Quoi qu’il en soit cette visite aura été très riche tu l’auras compris et pour la simple raison que la vie de Gandhi ne se résume pas à une marche silencieuse et des mouvements de désobéissance civiques comme mon « inculture » (Ça se dit ça? Tu vois je te l’avais bien dit) le laissait croire. Car il y a tellement de paramètres qui ont fait que Gandhi est devenu ce grand homme qu’on ne peut résumer sa vie à cela. Il y a d’abord la foi, l’hindouisme, mais avec une ouverture vers les autres, « Oui je suis Hindou. Je suis aussi chrétien, musulman, bouddhiste et juif ». Il montre également une incroyable objectivité quand à l’imperfection du système de caste, la décrivant comme « une excroissance, une partie pourrie ».

Végétarisme

Il y a cette recherche constante de la vérité, ou comment vaincre ses propres démons, « la vérité est Dieu ». Une quête perpétuelle de simplicité, « se réduire soit même à zéro », allant jusqu’à critiquer les méfaits de l’occidentalisation à outrance.

Le végétarisme tient aussi une place importante dans son modèle de vie, pour deux raisons très simples. La première est économique, car la viande sera toujours plus chère que les légumes, la seconde se rapproche plus du fait que l’homme se doit de respecter les autres êtres vivants que sont les animaux. Ça se tient dans un pays qui meurt de faim mais pas seulement quand on voit aujourd’hui la surconsommation de viande dans nos pays et l’impact sur la planète et notre modèle économique. Ce modèle est-il encore viable? A toi de te faire ta propre idée.

En résumé, Gandhi c’est plus complexe que cela n’y parait. Cette petite visite m’aura au moins donné l’occasion d’en savoir un peu plus. Le minimum quand on se trouve en Inde, tu crois pas? Mais surtout l’envie d’aller plus loin, j’ai un peu boudé la librairie du Musée mais compte bien mener l’enquête sur cette grande âme. Grande âme qui a donné naissance à quelques fils spirituels tels que le Dalai Lama, M Luther King, Nelson Mandela, ou encore Desmond Tutu.

JGui

Bookmark and Share