Archives de Catégorie: Goa

Goa, the sound of Silence…

Goa c’est tellement bien qu’on y retourne le plus souvent possible. Chacun y a ses raisons et rien n’a son pareil en Inde. Enfin si tu connais mieux il faut tout de suite m’envoyer un Tweet, Email, SMS, MMS, BBM et autres geekeries que tu maitrises sur le bout de tes doigts.

Depuis Bombay on arrive à Goa par le Nord, plus précisément à Mapusa (t’as vraiment cru au lien Google Map?). Enfin si tu connais bien ta géographie Indienne. Qui n’a normalement plus aucun secrets pour toi qui comme tous les Bangaloris passés par MG Road a affiché  une carte de l’Inde dans ton salon.

Arambol

 

L’idée était donc de profiter cette fois du Nord de l’état, côté Arambol, plus connu pour être la plage privé de centaines de Russes. Mais ça on savait pas avant d’y être. Aucune chance de croiser la brigade du kiff,  dans ce petit coin de pêcheurs où le calme est clairement de rigueur.

Arambol

Au petit matin (11h) direction le Sud, forcément mieux.  Là bas la joyeuse bande d’expatrié dont Mlle M. (aussi connue pour ses talents de super voisine) est déjà sur le pont prête à faire la fête. Hors de question de se faire attraper par la brigade du kiff, parce que là on prend perpette!

Omnibus

Comme tu as pu le noter en réponse aux savoureux commentaires de Florian P., aussi appelé le joyeux Suisse. La jungle Goanaise n’a plus aucun secret pour moi qui, un soir de doutes, c’était fait entrainer dans la folle Jungle de Palolem.

La scène prend une fois de plus place dans la jungle, où s’organise tous les samedis de la saison (entre fin Novembre et fin Mars) des Soirées Silencieuses.

Mais qu’est ce donc?

 

Monsieur C.

Je crois que tu l’as. Non?

Une « Silent Party »  c’est d’abord un casque audio, sur lequel trois canaux sont gérés par trois DJs. Plus précisément, DJ force bleue, DJ force verte et DJ force rouge. Les Biomans de la musique t’envoient donc du gros son dans les oreilles toute la soirée. Autour du bar une musique d’ambiance, parfaite pour sympathiser avec les quelques Suedoise de passage! Au final adieu couvre feu pour l’une des meilleures soirées passés en Inde.

This is the sound of Silence!

Monsieur Y. et moi même

Venga venga!

JGui

Bookmark and Share

PS: Photos du Family trip et Bombay-Goa disponibles dans la rubrique WATCH THE FUCK

Publicités

Family Tour 4: Goa

Les visites c’est bien gentil mais ce qu’on aime par dessus tout. C’est rien foutre. Comme le dit Mélanie Laurent dans Dikkenek. Entre parenthèses « Le » film francophone du 21ème siècle. Mais je m’égare légèrement.

Malheureusement les visites ne sont pas finies cher « Follower ». Toujours aussi naïf! Bien sûr il y a toujours un truc à voir. Car Goa est un état à part entière, ne va pas te croire sur la croisette, tu risquerais d’être agréablement déçu. Petite halte à Panjim et visites de Old Goa et tu en auras fini avec le côté culturel. Les portugais ça va bien un temps… C’est à cet instant précis que Goa s’offre à toi. Ici c’est comme à l’Aposia, défunte mais au combien célèbre boîte Toulousaine, il y a toutes les ambiances. De l’extrême Nord de l’état au plus proche des « Freaky Hippi », au Nord connu pour ses soirées endiablées voire secrètes…ca peut même finir dans la jungle mais shut… Le Sud offre lui plus de calme.

Pour nous ce sera donc le sud, histoire de donner un peu de calme à mes hôtes, recharger les batteries et repartir à l’aventure, cette fois-ci la vraie! Secrètement il était hors de question de passer le réveillon dans le Rajasthan. Question de principes!

C’est donc à Benaulim au sud de Colva plus connu et surtout plus grouillante, que nous avons pris nos quartiers. Mojito, plage, transat, parties de carte, lecture, Mojito, King’s (Bière locale). Le bonheur, pour trois nuits et un réveillon. La coloc et d’autres Bangaloris sont également là pour profiter de ce moment.

Au passage on mettra un seul Chapati (cf guide du Chapati d’or) à la Guesthouse Blue Corner conseillé dans le Lonely. Car Raj son gérant a tout bonnement refilé ma chambre à quelqu’un d’autre alors que j’avais réservé un mois à l’avance. Pas sympa Raj. Résultat Yanish et moi avons partagé le salon de massage en guise de chambre.

Biensûr « discount was there! ».


Avec le recul on peut dire que la soirée de réveillon a été placé sous le signe du Guindouche. Puisque nous avons passé la soirée avec quasiment que des Indiens qui nous ont littéralement sauté au cou dès le gong de minuit retentit… L’ambiance était tout de même bon enfant, et les feux d’artifices de la partie. Rien comparé à Diwali je te rassure. (cf The Big Bang Theory)

Et si on attaquait l’année 2011 par l’aventure.

Premier Janvier direction Bangalore en bus Sleeper. Bus couchette pour vous autres Anglophobe. Quatorze heures de Bus, et c’est partie!

Venga venga Bangalore!

JGui

Bookmark and Share