A long way to go no time to slow

Weekend fort en émotions, retrouvailles, accolades, embrassades, soirées endiablées, repas savoureux et discussions essentiellement Indiennes. Voilà les thèmes qui ont animé mes derniers jours en France.

Puis vain le départ. Une dépose minute à Denfert-Rochereau une dernière chaude embrassade (merci Lucas), des regards, la voix qui tremble et c’est parti le voyage peut commencer.

Je suis chargé comme une mule et ces satanés produits commerciaux à trimbaler et régulariser me donnent du fil à retordre. Première étape trouver le bureau de douane dans la jungle de CDG, présentation des papiers et première galère. Mes documents n’ont aucune valeur douanière. Je savais que j’aurais du faire un Master Logistique. Une heure plus tard, après moult appels téléphoniques, j’ai enfin le formulaire « E111 » (cf les 12 travaux d’Astérix), il me reste 20 min pour embarquer. Le tel sonne, c’est Numéricable. On m’offre 5€ pour le retard sur la résiliation, je reviendrai peut être chez eux. Je suis le dernier dans l’avion. Sain et sauf. Derniers petits coups de fil, derniers SMS et cette sensation d’apaisement, le « Enjoy your flight » prend tout son sens. Quoi qu’il arrive je ne peux rien faire de plus. Inch allah!

photos.igougo.com

Etape à Doha, finalement je ne pense pas que ce soit le plus grand duty free du monde. Il y a de tout mais je n’ai pas trouvé les prix sur les Reflex si avantageux alors ça attendra.

3h30, arrivée à Delhi, rien n’a changé depuis le mois dernier. Ah si j’oubliais, on m' »alpague » juste avant de passer l’immigration.

Inconnu1: « Are you Mister PEK? » (va falloir s’y habituer)

JG: « Yes himself. » Ou là ça sens le contrôle douanier.

Inconnu1: « Follow me Sir? »

Je passe par le bureau  « Ambassadors and Officials ». Tout le monde me regarde.

Inconnu1 & Inconnu2: « Are you Mister JG PEK? What are you carrying? Where do you go? Give me your passport? »

JG: « Himself. I’m carrying non commercial value material and personal effects. I’m going to Holiday Inn Hotel in Sahibabad. I’ll get my stuff and I come back to your office »

Plusieurs coups de fils, le douanier feuillete mon passeport tout en me dévisageant. Un jeune s’approche. Il semble travailler avec les douaniers.

Inconnu3: « Hello sir. Follow me sir. »

Le « sir » d’ici ressemble étrangement au « con » toulousain, une ponctuation en somme. Le respect en plus. L’inconnu3 est en fait là pour récupérer mes bagages au cas où je récupèrerais 4 valises en « loucedé » et m’enfuiyais sans mon passeport dans cette jungle qu’est Delhi. Je me redirige vers le « Customs office » comprenez Douanes, accompagné de mon nouvel ami (pas très loquace).

Inconnu1 & 2: « What’s this? Where are you sleeping tonight? Is someone in charge to pick you up? »

JG: « This an embedded PC for non-commercial value (je ne vais pas vendre mon matos, j’ai juste besoin de le trimbaler). Holiday Inn at Sahibabad (pourquoi tu veux dormir avec moi coquin :)). Yes someone from the hotel is waiting for me outside the airport. »

Quelques coups de fils. L’inconnu m’accompagne jusqu’au personnel de l’hôtel. Mon ami est toujours là à tirer mes valises. Il insiste. Je monte dans la voiture de l’hôtel, jette un coup d’œil. Il a disparu.

Finalement les douanes Indiennes ne m’ont rien fait payer (je précise qu’elles auraient du), je soupçonne la filiale Indienne de les avoir prévenu et d’avoir arrangé la sauce histoire que je n’ai rien à payé. Ceci expliquerait le bal des interlocuteurs et coups de téléphones. Enfin, on verra demain en discutant avec Praba (Général Manager de la filiale).

Il est 5h du matin à Delhi, je suis exténué. Je m’endors paisiblement.
JGui

Bookmark and Share

 

6 réponses à “A long way to go no time to slow

  1. Ton commentaire est tres vivant, merci de nous faire partager ton voyage, c’est comme si on y était
    a +

  2. Oh l’artiste, tu nous la joue à la james bond des l’arrivée???
    good trip!!

    • Attends 007 , c’est toi fraï! Premiere soirée à Bangkok et un bras cassé. Ca c’est du talent….PBF tout ça! En tout cas Merci et allez l’OM (une honte que Cheyrou ne soit pas sélectionné)!

  3. L’aventure est au bout du chemin mais ton chemin est indien! Il faudra t’habituer à une nouvelle culture ça va être très enrichissant pour toi
    Good luck in your new life my son!!!!!!!!!!!

    • Plus le chemin est difficile et plus le résultat est grand. Si résultat il y a. I’m impressed about your English Dad! Et vous avez intérêt de supporter l’USAP comme il se doit, et de faire honneur aux « cousteilles » et autres « cargols »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s