Les « Frenchies » ne profitent pas assez du boom Indien

C’est ce qu’affirme le courrier cadres de ce mois-ci (mars 10).

Le constat est clair la mauvaise qualité des infrastructures, la jungle bureaucratique, la corruption (1 juge sur 5 serait corrompu) et une législation du travail approximative freinent l’engouement vers le sous-continent. Dommage car l’Inde se définit elle-même comme le lieu des « business miracles ». Alors mieux vaut commencer rapidement à y mettre le bout de ses orteils, ceux qui ne partagent pas cet avis risquent d’arriver trop tard. Le Time-To-Market de nos chères études y prend alors tout son sens, allant jusqu’à renvoyer les septiques à leurs mêmes études.

Une industrie créant 15 millions d’emplois chaque année, et un marché de 220 millions de consommateurs potentiels à imputer à la classe moyenne émergente. Voilà ce qui poussent des analystes tels que Goldman Sachs à prévoir un dépassement du PIB de la France et de l’Allemagne entre 2015 et 2025. Autant dire que c’est pour très bientôt.

Alors septiques? Laissez-moi vos commentaires.

JGui

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s