Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Plus de 2 mois après l’annonce du projet par Philippe, je suis passé par nombre d’états. D’abord la joie qu’on me fasse confiance et surtout de pouvoir continuer l’aventure dans cette entreprise. En neuf mois je ne me suis jamais autant senti utile et épanoui.

Les doutes sont tout de même venus gâcher la fête. Des démarches longues et douloureuses avec Ubifrance. Des partenaires Indiens au début très moteurs et dont il a fallu changer les bougies de préchauffage assez régulièrement. Ah les diesels! Je pense que ce qui m’attend là bas ressemblera un peu à ce qui s’est passé pendant les deux derniers mois. Euh pareil, mais « fois dix » (cf. Fred).

Hier j’ai reçu, ma lettre d’engagement Ubifrance. En gros ça stipule que le projet est validé par la mission économique Française. Le contrat commencera au 1er Avril et ce pour une période de 12 mois. Ça sous-stipule cependant que mon Marathon « avant départ » ne fait que commencer.

La vérité, je vous la dit: Je sais pas par où commencer!

  • Préavis de l’appartement (pour une réduction d’un mois – la mobilité pro. suffit. Lien utile) coché
  • Visite médicale chez un médecin agrée DDASS (Lien utile) coché
  • Vaccins (Lien utile) coché
  • VISA pour l’Inde coché
  • Paperasse Ubifrance coché
  • Résiliation de tout ce qui me lie au monde moderne (Internet, Téléphone) coché
  • Réunion d’Intégration Ubifrance à Paris (une seule par mois et obligatoire) coché
  • Voyage de reconnaissance avec Philippe du 5 au 9 avril 2010 – coché
  • Vendre le plus de meuble possible (vive le bon coin) coché
  • Déménager l’appartement Toulousain 4 avril – coché
  • Grosse chouilles à prévoir (aurais-je le temps?)
    • Paris coché
    • Dijon à Paris coché
    • Toulouse dé-pendaison de crémaillère le 2 avril – coché
    • Perpignan prévu au Moustach’ Pub Le carré à Canet – coché

Ce que je ressens aujourd’hui est un gros bordel. Du stress, de l’excitation, de l’appréhension, une incapacité totale à imaginer mon quotidien une fois sur place.  Je crois que ce point est le plus déstabilisant. Pour l’instant…

Venga! Venga! Laisser vos commentaires. A très vite!

JGui


Bookmark and Share

2 réponses à “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

  1. Sandrine Souverain

    Je suis ravie pour toi et te souhaite toute la réussite possible pour mener cet énorme et ambitieux projet à terme. Tu trouveras certainement de nombreuses embûches, vu la durée de vie des bougies de pré-chauffage (plagiat : hi hi hi), mais je suis convaincue au vu de ta propre motivation que tu sauras la transmettre à tes partenaires indiens. Ne te laisse pas décourager par toutes les démarches que tu as encore à mener, tu ne sera que plus fier de toi lorsque tu seras enfin là-bas après avoir surmonté tous ces obstacles !
    Bisous, Sandrine
    PS : que sont des « chouilles » ? ça fait bien longtemps que j’ai quitté le monde étudiant !!

    • Hey Sandrine! Content de te voir ici. Oui ils restent pleins de choses à faire, et je pense que les plus compliquées seront sur place. Je me vois bien regretter l’administration Française une fois sur place. En tout cas merci pour les encouragements.
      Pour ta question sur les « chouilles », c’est effectivement de grosses soirées, chères aux étudiants! Aie aie aie.
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s